dimanche 19 juin 2016

Avant toi - Jojo Moyes

★★

Titre: Avant toi 
Auteur: Jojo Moyes
Traducteur: Frederic Le Berre
Edition: Milady
Parution: 20 mai 2016 (poche)
Prix: 8,20

"Cette histoire d'amour inespérée est un véritable choc - sortez les mouchoirs." - Elle












Résumé:

Lou est une fille ordinaire qui mène une vie monotone dans un trou paumé de l’Angleterre dont elle n’est jamais sortie. Quand elle se retrouve au chômage, elle accepte un contrat de six mois pour tenir compagnie à un handicapé. Malgré l’accueil glacial qu’il lui réserve, Lou va découvrir en lui un jeune homme exceptionnel, brillant dans les affaires, accro aux sensations fortes et voyageur invétéré. Mais depuis l’accident qui l’a rendu tétraplégique, Will veut mettre fin à ses jours. Lou n’a que quelques mois pour le faire changer d’avis.

Avis:

Après avoir reçu ce roman pour mon anniversaire, je me suis empressée de le commencer. Je vous jure que j'y ai mis du mien pour l'adorer mais malheureusement ça ne l'a pas vraiment fait. Quelques points négatifs en sont la cause.

Dans Avant toi, nous suivons le point de vue de Lou, une jeune femme qui après s'être faite licenciée devient l'aide soignante d'un trentenaire tétraplégique, Will. Un synopsis cliché à l'image du livre. Concernant les personnages rien d'exceptionnel non plus. Lou vient d'un milieu pauvre, elle se trouve seule à travailler pour nourrir toute sa famille c'est à dire son grand-père, ses parents, sa sœur et son neveu. Elle vit dans l'ombre de ces derniers et ce qui la plonge dans un profond mal être malgré son apparence enjouée. Will était un jeune homme actif, sportif et business man acharné de la City. Que ce soient Lou ou Will, j'ai eu à plusieurs reprises envie de les secouer. Notre jeune héroïne m'a paru un peu idiote à certains moments (ok, un en particulier) mais bref passons et Will se comporte de manière vraiment odieuse. Pour moi son handicap ne justifie pas son comportement du départ, c'est pour cela que j'aurais apprécié avoir son point de vue. Quant aux personnages secondaires, ils sont tous plus insupportables et intéressés les uns que les autres. Est-ce une volonté de l'auteur pour nous montrer la dure réalité ? 

Si je suis rentrée rapidement dans l'histoire, j'ai décroché une bonne partie du roman. Je ne trouvais pas ce à quoi je m'attendais, l'auteur reste en surface et dans le cliché pour bons nombres de choses. Rien d'original, j'avais l'impression de lire une réécriture d'Intouchable, impossible de m'enlever l'image du film. A cela s'ajoutent les longueurs... Et l'écriture de l'auteur que je trouve assez banale et traînante. J'avoue avoir lu en diagonal certains passages. Je me suis vraiment laissée emporter dans l'univers de Jojo Moyes les 100 dernières pages et là ce fut un feu d'artifice d'émotions qui n'a malheureusement pas suffit à rattraper les 400 premières pages d'ennui. De plus l'épilogue est prévisible à 10 000km et pas franchement utile.

 Cependant, il faut souligner le fait que Jojo Moyes traite la romance avec beaucoup de pudeur, de simplicité mais aussi de cruauté. L'histoire de Lou et Will devient alors poignante et déchirante même si j'aurais aimé qu'ils comprennent leur attachement mutuel plus rapidement. Ce qui m'a le plus touché et intéressé est le sujet de l'euthanasie qui malgré le fait qu'il soit abordé avec une vision un peu simpliste (notamment à la fin) est très bien évoqué. Ce roman nous amène à réfléchir sur notre condition. Que ferions-nous si nous étions dans la situation de Will ? Accepterions nous son choix si nous étions Lou ? 

Malgré une petite larme versée à la fin, je finis ma lecture avec un avis mitigé. Je pense que cette histoire sera plus me toucher sur grand écran. A lire néanmoins, si vous aimez les romances dramatiques. 

"- Oh, bon Dieu ... ! s'est-il exclamé en faisant pivoter son fauteuil. Épargnez-moi vos analyses psychologiques, a-t-il lancé sur un ton cinglant. Allez donc lire vos putains de magazines à scandales, ou faire ce que vous faites quand vous ne préparez pas du thé.
[...]
- Ce n'est pas la peine de vous comporter comme un con.
[...]
- Quoi ?
- Vous avez traité vos amis comme de la merde. Soit. Ils l'ont probablement mérité. Mais moi, je viens ici chaque jour pour faire de mon mieux. Alors j'apprécierais que vous ne me pourrissiez pas l'existence."

"Personne ne veut entendre parler de la peur, de la douleur, ou de l'angoisse d'être terrassé par une infection stupide qui frappe au hasard. personne ne veut entendre ce que ça fait de savoir qu'on ne pourra plus jamais faire l'amour, plus jamais manger un plat préparé de ses mains, jamais porter ses enfants dans ses bras. Personne ne veut savoir que, parfois, je deviens tellement claustrophobe à être coincé dans ce fauteuil que la perspective d'y passer une journée de plus me donne envie de hurler comme un fou."

Pauline

13 commentaires:

  1. J'aimerais beaucoup le lire mais connaissant la fin cela me gâche un peu la lecture ^^

    RépondreSupprimer
  2. Aïe mince, dommage pour cet avis mitigé! Je reconnais qu'il y a certains stéréotypes mais j'avais tout de même passé un très bon moment de lecture et ils ne m'avaient pas dérangé (alors que généralement je ne supporte pas ça)! Ce que j'ai surtout aimé, c'est la réflexion qu'apporte l'auteur et le fait qu'elle ne prenne pas vraiment partie... J'ai hâte de voir ce que donne le film personnellement !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Contrairement à toi les stéréotypes ne me dérangent pas habituellement... Je pense qu'il rendra très bien en film !

      Supprimer
  3. Je pense que oui, l'auteure a vraiment essayé de montrer la réalité de la vie avec ce moment. Ou, du moins, je pense qu'elle a essayé de poser une réflexion sur la vie d'un tétraplégique. Contrairement à toi, j'ai dévoré ce livre parce que les personnages m'ont semblé authentiques. Oui, Lou peut paraître insupportable mais combien de personnes lui ressemblent dans la vraie vie? Pourtant, elle se tourne vers un tétraplégique vers lequel des personnes plus intelligentes ne se tourneraient peut-être pas. En tout cas, c'est comme ça que j'ai pris les personnages: par rapport à leur vie, à ce qu'ils vivent, à ce qu'ils ont vécus et par rapport à leurs efforts.

    Enfin, je l'ai pris comme une leçon de vie, entre guillemets. Mais c'est dommage que tu ais eu un avis mitigé !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je comprends ton avis. Je l'ai également pris comme une leçon de vie parce que malheureusement il reflète bien la réalité ...

      Supprimer
  4. Hâte de le lire même si tu m'as un peu refroidie :)

    RépondreSupprimer
  5. J'avais bien aimé même si ça n'avait pas été un coup de coeur ! Une agréable lecture :)

    RépondreSupprimer